Een initiatief van Malmberg

« Il nous faut en riant instruire la jeunesse »

Bron afbeelding: Shutterstock/Svenson-studio

Découvrez un auteur qui célèbre ses 400 ans en 2022.

« Ah oui, c’est vrai. J’ai le même nom mais je ne suis pas une paire de chaussure à lacets.
Je suis un prix pour les meilleurs auteurs, comédiens, metteurs en scène et techniciens de l’art dramatique, mais je n’ai jamais reçu ce prix moi-même.

Quand j’étais petit, j’adorais aller au théâtre avec mon grand-père.
Sur mon portrait de jeune homme, j’ai des cheveux longs et bouclés et une petite moustache très fine.
Je suis né à Paris en mil six cent vingt-deux, mais à Pézenas on dit que je suis né en mil six cent cinquante.
C’est dans cette petite ville de l’Hérault où j’ai passé plusieurs séjours avec ma troupe et où, assis sur un fauteuil en bois, je me suis amusé à observer les personnages de la vie quotidienne.
De retour à Paris, je suis devenu le protégé du Roi-Soleil et un homme célèbre.
J’ai écrit des comédies et j’ai été comédien moi-même mais ma fin était tragique.
Je ne souffrais pas d’une maladie imaginaire mais je suis mort après avoir joué le rôle du malade.
Le fauteuil dans lequel j’ai joué ce rôle est toujours exposé dans la Comédie Française, le théâtre national à Paris, qui me considère comme son ‘patron’.

Aujourd’hui, pour visiter ma tombe, il faut aller au cimetière du Père-Lachaise à Paris.
En France, on me veut une place au Panthéon mais hélas, j’ai vécu bien avant le siècle des Lumières.
Et à l’étranger, on se demande si on doit récrire mes pièces en français moderne. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je vous conseille de les lire d’abord dans ma langue. Ou plutôt… d’aller les voir, et peut-être même de les jouer un jour. »

1. Qui suis-je ?

2. Voici quelques pièces que j’ai écrites. Les titres correspondent aux personnages principaux. Associez-les à la description de la pièce sous les titres et vous allez découvrir des caractères que j’ai critiqués.

a. L’Avare
b. Le Bourgeois gentilhomme
c. Le Malade imaginaire
d. Le Misanthrope
e. Les Précieuses ridicules

1.
Madelon et Cathos veulent s’entourer de gens à la mode qui ne parlent que dans un style prétentieux. M. Gorgibus veut les marier avec deux nobles, mais cela ne suffit pas à nos deux femmes. Pour se venger, les deux hommes envoient chez elles deux valets qui font semblant d’être des hommes de qualité.

2.
Alceste déteste les hommes et la société. Il dénonce l’hypocrisie de ses semblables. Arsinoé et Eliante, des jeunes femmes sincères, sont amoureuses de lui. Mais lui, il aime Célimène, coquette et médisante.

3.
Monsieur Jourdain, un homme d’origine modeste, est fier d’être devenu riche. Pour imiter les grands seigneurs, il se lance dans l’apprentissage des armes, de la danse, de la musique et de la philosophie.

4.
Harpagon, bourgeois et riche, n’aime que son argent. Il pense que tout le monde veut le lui voler.

5.
Argan est hypocondriaque mais se porte très bien. Il veut marier sa fille à Thomas, un étudiant en médecine idiot et fils de son médecin, pour pouvoir se faire soigner.

Pour aller plus loin
Un fragment du film avec Louis de Funès dans le rôle de l’Avare.
L’explication sur 1jour1actu
Un résumé du Malade imaginaire

*
« Il nous faut en riant instruire la jeunesse… ». L’École des maris, 1661

Docent

Om de materialen voor de docent te bekijken moet je aangemeld zijn.

Actuele lessen

Deze actuele les wordt je aangeboden door D’accord!, de methode Frans van Malmberg. De les is ook te gebruiken bij andere methodes.

Meer opdrachten

Uit het archief van Frans